Adresse
/
Téléphone
AMICALE ERGUÉ GABÉRIC FOOTBALL
Adresse
/
Téléphone
AMICALE ERGUÉ GABÉRIC FOOTBALL
 
 
 
 
 
 

Dylan Nicolas, le buteur de l'exploit

Ce premier tour de la coupe de France, à l'allure inédite entre l'Amicale Ergué-Gabéric (R3) et les Paotred Dispount (R1) a rassemblée près de 300 spectateurs, au stade de Croas Spern. A l'image de l'AS Plobannalec-Lesconil, l'an dernier, battue 1-0 (R2), l'AEG se confirme en équipe de coup(e). Ce but de Dylan Nicolas, juste avant la mi-temps, restera comme l'image de ce derby gabéricois (1-0). Le débat s'animait, même à la mi-temps, sur un but direct de l'attaquant ou un contre sans camp des Paotred Dispount. Peu importe à vrai dire, à la libération du coup de sifflet final de l'arbitre central, Nicolas Le Naour (US Saint-Thurien). A 21 ans, arrivé à l'Amicale Ergué-Gabéric, saison 2019/2020, Dylan Nicolas, sera assurément un des fers de lance de la saison gabéricoise.
L'intersaison estivale est marquée par les arrivées/départs dans les clubs. Quand l'Amicale Ergué-Gabéric avait renvoyé le signal de ces deux renforts offensifs 2019/2020, avec le duo Calvin Bourhis (US Fouesnant) et Dylan Nicolas (US Concarneau), la montée en puissance se voulait progressive, à moyen terme, avec ses deux jeunes joueurs extrêmement prometteurs.
Cette saison, par ce premier coup d'éclat, l'Amicale Ergué-Gabéric a marqué son territoire en réalisant un premier exploit face à leurs voisins des Paotred Dispount. " L'an dernier, nous avions aussi crée un exploit face à Plobannalec-Lesconil, mais nous avions eu plus d'occasions. Cette victoire indique la progression de notre groupe car nous avons agi en équipe, en misant sur un bloc bas. On s'attendait à souffrir mais nous voulions y croire sur nos rares opportunités. J'ai beaucoup de chance sur mon but car je contre le ballon en retrait, qui donne une trajectoire flottante à la balle. Nous avons raté de très peu la montée en R2. Nous aimerons y parvenir, cette saison", glisse Dylan Nicolas.
Originaire de Pont-Aven, après ses premières années au club de Riec/Belon, Dylan Nicolas a parfait sa formation à l'US Concarneau. " Quand j'ai vu les portes de l'équipe réserve se refermer, j'ai décidé de changer de club. J'avais d'autres propositions de club mais l'AEG, en aide avec la société Teckto, m'a proposé un contrat de qualification professionnelle. Ca a fait la différence. Je suis tombé également dans un très bon club".
Pouvant jouer à tous les postes offensifs, il est souvent utilisé sur un côté où il possède le plus d'espaces pour exprimer son jeu. En rentrant parfaitement dans la saison, l'Amicale Ergué-Gabéric (R3) devra faire le nécessaire, ce dimanche, pour franchir le cap du 3ème tour, à l'AS Loctudy (D2).

 

Bruno De Quelen: " Je dois beaucoup au FC Quimperlé pour la gestion de ces matchs"

Le Pleuvenois, Bruno De Quelen, 36 ans, est apparu au sommet de son art, ce dimanche, à Croas Spern. Rassurant pour tous ses partenaires, sachant cueillir les balles nécessaires en fin de match, quand les Paotred Dispount jouaient leur va-tout, enlevant des bouts des doigts, une frappe puissante de Jordan Herry en première mi-temps, le portier pleuvennois a dégagé une sérénité à toute épreuve, indiquant aussi à l'adversaire, qu'il fallait être très fort pour lui marquer un but. " La pression me galvanise. J'ai pris plus de maturité. La gestion de ces gros matchs, je le dois beaucoup au FC Quimperlé, lors de notre parcours en coupe de France. Je n'étais pas aussi relâché à l'époque, notamment dans notre match à Vignoc Hedé au 8ème tour. J'avais du stress, mais il ressortait plus négatif qu'aujourd'hui. Le FC Quimperlé m'a fait énormément progresser sur ce point, j'ai grandi, j'ai appris à me fabriquer une méthode qui me convient pour apporter le plus nécessaire à l'équipe. Je suis tombé au bon moment, à Quimperlé. J'ai joué en DH, un niveau peut-être supérieur à mes capacités, mais j'en ai profité à fond, avec toujours en tête, notre parcours historique en 32ème finale de la coupe de France", précise Bruno De Quelen, le portier de l'Amicale Ergué-Gabéric.
Face à un adversaire plus fort, la performance du gardien de l'équipe outsider est forcément accrue. A 36 ans, Bruno De Quelen aborde ce type de match, en plein détachement et sérénité. " Sur notre entraînement de mercredi soir, j'éprouvais le besoin de me ressourcer en famille. Ca devenait même urgent. Je suis parti direct et nous sommes restés en famille, quatre jours dans un camping à proximité. Ca m'a fait un bien fou. A 11 h, ce dimanche, je suis revenu des vacances, mais dès le vendredi, je l'avais en tête ce match face aux Paotred Dispount".
En accord avec ses entraîneurs, Pierre Marchand et Martial Dufay, il se met aussi dans une bulle complète avant et à la mi-temps. " J'aime m'isoler du groupe à ce moment. Je vais dans une autre partie du vestiaire avec les gens du club. Je me mets volontairement à l'écart, je rentre progressivement dans le match, je fais le vide aussi de la première mi-temps. C'est devenu un rituel", précise Bruno De Quelen. Sans fausse note, du début à la fin, ses coéquipiers ne lui en voudront nullement, conscient qu'ils ont un sacré plus dans les buts de leur équipe.
 

Pierre Marchand: " Les Paotred ont joué de la façon dont nous nous étions préparés"

Ce dimanche, à Croas Spern, l'Amicale Ergué-Gabéric avait soigneusement préparé son affaire en disséquant le jeu de son voisin, dans ces matchs de préparation. Préparant sur écran, une analyse détaillée des forces jaune et noire, les Vert avaient anticipé ce rapport inégal au départ. Vainqueur 1-0, sans rien concéder pratiquement en situation en seconde période, l'AEG a fait déjouer totalement les Paotred Dispount. La réaction de l'entraîneur, Pierre Marchand.
Pierre Marchand (coach de l'Amicale Ergué-Gabéric, R3): " Nous n'avons pas été surpris. Nous avions analysé leur jeu sur les matchs de préparation. Nous nous sommes appuyés dessus pour préparer notre derby. Les Paotred Dispount ont joué de la même façon que sur leurs matchs amicaux que nous avions vus. Après, le scénario a vraiment été en notre faveur, avec cette chance d'être efficace.  Jouer face à nos supporters nous a aussi aidés à repoussant nos limites, tout comme les changements sur le banc. Nous avons joué là-dessus. C'est une grande joie pour l'ensemble de notre club. On peut prononcer le mot exploit car il fallait les battre. Nous avions repris aussi tôt que les Paotred Dispount. Je suis extrêmement content pour les joueurs et toutes les personnes liées au club. Nous avons du faire sans des joueurs comme Paul Bernard ou Romain Riou, dans notre milieu de terrain, et malgré tout, nous avons été présent au coeur du jeu"
 

Vert Galand

Suite au départ de son leader technique, Johan Briand, l'Amicale Ergué-Gabéric (R3) s'appuie sur des joueurs-clés dans son système de jeu. Repère immuable sur les années, le défenseur central, Anthony Galand, arrive à parfaite maturité dans son jeu, à 30 ans, et se révèle être le patron de cette défense centrale, au côté de l'excellent Paul Fouchet. A l'esprit vif et empathique, sa roublardise a encore sauvé l'AEG d'une égalisation potentielle à la 73ème minute quand son pied tendu au dernier moment a contré, en corner, le tir ouvert de Léo Bolloré. Pion indispensable du dispositif de Pierre Marchand, ce défenseur a le don de flairer les opportunités. Déjà buteur décisif en prolongation, face à Bodilis-Plougar, en finale de la coupe du Finistère 2018/2019, il sait très bien déceler les failles de ses adversaires sur les coups de pied arrêtés. Au même titre qu'un Bruno De Quelen ou Florian Citarel, il guide ses jeunes partenaires. La victoire face aux Paotred Dispount, au premier tour, illustre son match très solide, à l'instar de son équipe verte.
Vert Galant, le surnom du roi Henri IV (1589-1610 pour son règne), à la définition wikipédiesque ( " homme entreprenant malgré son âge"), convient aussi à Anthony Galand, par son attachement aux couleurs vertes, depuis quelques saisons. Entreprenant aussi dans le jeu, par un leadership écouté à Croas Spern, il n'était pas peu fier de l'exploit réalisé face aux Paotred Dispount, ce dimanche. " Nous avions très bien préparé notre match en analysant en vidéo le jeu de notre adversaire. Nous sommes rentrés dès le mardi avec cet objectif de les faire déjouer. Sur le but, nous avons eu beaucoup de réussite mais au fur et à notre mesure, nous avons vu que tout ce que nous avions travaillé à l'entraînement, dans la semaine, a fonctionné. Nous avons eu le scénario idéal, dans un rôle attentiste avec un bloc bas et opportuniste sur nos deux à trois possibilités. Il ne fallait pas que le match continue plus car nous étions clairement dans le dur sur les cinq dernières minutes".
Cette victoire historique depuis la saison 1996/1997, sur les Paotred Dispount, rejaillit aussi sur tout un groupe, à la régularité frappante depuis la remontée en ligue, saison 2016/2017. Deux fois 2ème, une fois 3ème, les Gabéricois frappent à la porte de la R2, rabattue à un point près face à Bohars, encore sur la dernière saison. Ce coup d'éclat met la lumière sur le club. " La défaite subie 6-0 face aux U19 de l'US Concarneau, lors de notre 4ème match de préparation, a aussi été bénéfique dans notre préparation. Nous n'avons pas voulu aller chercher le ballon face aux Paotred Dispount, on les attendait dans l'entonnoir. Quand ils ont commencé à allonger et chercher plus haut, nous avons pu ressortir les ballons et être à notre aise plus facilement".
Ce lundi soir, le tirage a opposé l'AS Loctudy (D2), au bon recrutement, en adversaire, ce dimanche. L'Amicale Ergué-Gabéric passera du statut d'outsider au 1er tour à favori au 2nd tour. Avant une entame de championnat, le 13 septembre, en allure de choc face à la Plozévétienne.
 

L'Amicale Ergué-Gabéric tient leur exploit face aux Paotred Dispount

Un demi-siècle que l'Amicale Ergué-Gabéric n'avait pas battu en match officiel les Paotred Dispount. Un temps révolu maintenant, les dirigeants, même les historiques ne se rappelaient même plus de cette dernière victoire symbolique des Vert face aux Jaune. Ce premier tour de la coupe de France avait aiguisé en appétit toute une ville, forcément partagée au coup d'envoi. D'ailleurs, les deux tribunes marquaient le camp choisi. En tribune centrale, une prééminence de supporters de l'AEG, dans la tribune opposée, les fervants des Paotred Dispount. En concédant un but gag ou casquette, juste avant la mi-temps, l'Amicale Ergué-Gabéric a viré en tête. En tenant le choc toute la seconde période, en défendant bas, les joueurs de Pierre Marchand et Martial Dufay réussissent un authentique exploit et remportent ce derby de la ville aux trois quartiers (1-0).
Le tirage au sort avait désigné un premier tour inédit entre les deux équipes d'Ergué-Gabéric. Les Paotred Dispount (R1), convaincants en matchs amicaux, arrivaient en favoris mais l'Amicale Ergué-Gabéric (R3) se satisfaisait de ce rôle du petit. Se rappelant que l'an dernier, au 4ème tour, les Vert et Blanc avaient résisté une heure face au Stade Briochin (1-1, 60', 1-4, N2). Dès le premier quart d'heure, les visiteurs imprimaient un rythme étouffant. Les milieux de terrain libéraient l'espace pour les défenseurs couloirs. Killian Bourglan cherchait Romain Essogo mais Bruno De Quelen veillait déjà (5'). Maxence Bellogo tentait aussi sa chance (9'). 
En face, le duo Dylan Nicolas/Calvin Bourhis avaient aussi des arguments. Carl Guellec stoppait le premier essai local (12'). Les Paotred Dispount, sur un décalage côté, mettaient en difficulté l'arrière-garde de l'AEG. Remisant sur Jordan Herry, il adressait une frappe rasante et puissante détournée en corner par Bruno De Quelen (17'). Bouba Diop tombait encore sur Bruno De Quelen, qui montait en puissance dans ce derby (28'). Croas Spern se levait à la 36ème minute croyant au but. Sur un corner dans la boîte, Calvin Bourhis était près à deux reprises de glisser la balle au fond des filets, dans la forêt de joueurs. 
Les Paotred Dispount donnaient le maximum pour faire la décision avant le repos. Mais finalement, l'arroseur finissait arrosé quand survint le tournant réel de ce match. Sur un geste apparemment anodin, Jordan Herry cherchait à remettre à son goal, Carl Guellec. Certes, en appuyant, mais Dylan Nicolas touchait la balle avec sa jambe. Elle prenait une forme flottante et lobante, qui suprenait le gardien des Paotred Dispount. Touchant le ballon mais insuffisament pour la sortir, l'Amicale Ergué-Gabéric ouvrait le score, au meilleur des moments (1-0, 44').
A la reprise, à l'image de son premier quart d'heure, les Paotred Dispount voulaient revenir immédiatement et occupaient littéralement le camp adverse. La récupération devenait plus haute, le pressing était immédiat à la perte de la balle. Killian Bourglan tirait juste au-dessus (50'). Mais l'AEG, patiemment, avec la bonne rentrée de Julien Launay, déserrait l'étau. Un joueur éclatait véritablement en pleine lumière: Thomas Tanguy, qui sur son côté droit, turbinait pour franchir le premier rideau et ouvrir les espaces, de son poste de latéral. Calvin Bourhis était tout proche du KO. En reprenant directement, cherchant à placer sa frappe enroulée, il fallait un exploit de Carl Guellec pour laisser en vie les Paotred Dispount dans ce derby (62').
Les Paotred Dispount déjouaient en cherchant long, et en sautant les étapes de construction. Malgré tout, Léo Bolloré semblait s'ouvrir le chemin du but sur un crochet extérieur mais le rusé, Anthony Galand tendait la jambe au dernier moment pour contrer la frappe surface (73'). Les visiteurs ne trouvaient pas les ressources pour inquiéter l'AEG. Paul Fouchet, Anthony Galand repoussaient les assauts axiaux, Bruno De Quelen soulageait ses partenaires dès qu'il fallait capter les ballons dans la surface. L'AEG avait choisi de défendre en bloc et bas, les Paotred Dispount n'a pas trouvé les espaces nécessaires pour désarçonner ce collectif. L'AEG remporte ce 1er tour et se qualifie pour le 2ème tour. Pour les Paotred Dispount, la déception était énorme de se faire sortir prématuremment mais elle devra être ravalée pour le début du championnat de R1, le 13 septembre.